Programme des Journées des Éducations Heureuses, du 11 au 15 novembre

affiche jeh

Événement organisé bénévolement par le Cercle Éducations Heureuses.
Les ateliers sont PRIX LIBRE et le nombre de places limité
Inscriptions Fortement Conseillées à educationsheureuses@outlook.fr ou au 06.88.31.31.92 (Julie)
 ! Présentation par lieux et non par dates ici… Lisez bien jusqu’en bas ! 😉
au Musée d’Art et d’Industrie, 2 place Louis Comte
musée dart et d industrie
MERCREDI 11 NOVEMBRE
10h30-12h : Atelier « Peignons ensemble » Adultes-Enfants à partir de 5 ans par Nathalie FAUGEROLLE, art thérapeute
12h : Repas Auberge Espagnole chacun apporte un plat à partager et ses couverts
13h30-14h30: Atelier, « Autour du Chien » Adultes-Enfants de 0 à 99 ans par Alexandra KHICHANE, éducatrice canine de Teena&Co.
Avec les chiens Teena, Chuck et Pika, nous évoquerons les souvenirs des plus anciens et les expériences des plus jeunes pour voir ensuite comment les approcher.
15h-18h: Conférence Interactive Éduquer à la coopération ? par J.P. LEPRI de CREA-Apprendre la vie. Adultes (+coin enfants) Que veut dire coopérer ? La coopération est-elle une vertu ? Que veut dire éduquer ? L’éducation est-elle une vertu ?
SAMEDI 14 NOVEMBRE
10h30-12h : Atelier, « Jeux Coopératifs » Adultes-Enfants à partir de 4 ans animé par le MAN St Étienne (Mouvement pour une Alternative Non violente) Jeux de groupe, pour le plaisir de jouer ensemble – Jeux avec le parachute
12h : Repas Auberge Espagnole chacun apporte un plat à partager et ses couverts
13h30-14h30 : Atelier «Mieux communiquer pour mieux vivre ensemble» par Cedill’association Adultes-Enfants à partir de 6 ans. A l’école ou à la maison, je ne me sens pas toujours compris, entendu et comm’unique !
15h-17h30 : Table Ronde, « Comment vos enfants ont appris à parler ?» animée par Laurent LANÇON et Philippe RUELEN inspirés par Bernard COLLOT de l’école du 3ème type
C’est à partir du plus extraordinaire apprentissage que vos enfants ont dû faire ou feront, l’apprentissage du langage oral, que nous vous convions à réfléchir sur ce que pourrait être-ou devrait être- une école respectant les lois de la vie. Adultes (+ coin enfants)
DIMANCHE 15 NOVEMBRE
10h30-12h30 : Atelier, « Faire ensemble de la musique » de 0 à 99 ans (Atelier adapté aux Bébés, écharpe de portage conseillée) par Anaïs GAGNAIRE-ROSA de l’association « D’après Montessori » Partageons un moment de sons, de chants et de joie. Simplement et sans crainte, les ceux qui chantent, les ceux qui chantent vraiment très faux et les celles qui sont virtuoses, osons faire du bruit ensemble !
14h-16h : Atelier, Des chemins pour apprendre une langue étrangère (arabe, japonais ou langage mathématique) avec la pédagogie GATTEGNO par Christian DUQUESNE de Graine d’école Adultes et Enfants à partir de 10 ans. Cette démarche pédagogique est basée sur la reconnaissance des capacités d’apprentissage que chaque individu possède. Elle favorise la créativité, la participation et la production de la personne. Par des mises en situations concrètes d’apprentissage, l’apprenant redécouvre ce qu’il sait et définit lui-même ses besoins.
16h-18h : Goûter partagé avec les porteurs de projets éducatifs locaux
Présentation de projets d’écoles alternatives : Montessori, Calandreta (bilingue français-occitan), Groupe d’enseignants Freinet, tiers-lieu éducatif… Venez vous inspirer et vous relier pour clore tous ensemble ces Journées !
Espace Trombinoscope Annonces spéciales à tous ceux qui agissent déjà localement pour des éducations heureuses. Nous souhaitons réaliser un trombinoscope de nous tous, pour mieux se (re)connaître et se faire connaître…Plus d’infos sur le prochain article.
Aux parents dont les placards débordent et/ou les enfants s’ennuient … une Givebox pour enfant est organisée au Musée : « déposez ce que vos enfants n’utilisent plus (ou rien), prenez ce dont ils ont envie/besoin…(Ou rien!) ». Cette dynamique sera ensuite perpétuée par le lancement du site www.adopteunjouet.com
ateliersgraines
aux Ateliers Graines de Bonheur, 12 rue Gambetta
MERCREDI 11 NOVEMBRE
10h-12h : Atelier « Grandir ensemble »
Initiation à la pleine conscience pour accompagner nos émotions et celles des enfants. Adultes
par Maryam ROTY, psychologue
Inscriptions 06 76 00 21 38 ou à
mroty@orange.fr
A l’Heure des Thés, 4 rue des creuses
lheuredesthés
JEUDI 12 NOVEMBRE
20h-22h : Atelier participatif, « Du faire ensemble à la Coopération »
Adultes et Ados bienvenus animé par le MAN Mouvement pour une Alternative Non violente Tous les jours nous faisons ensemble, pour autant coopérons-nous vraiment ? Définissons ensemble la coopération à partir de jeux et d’exercices interactifs.
SAMEDI 14 NOVEMBRE
18h-20h : Atelier, « Les percus « sons » corporelles»
Adultes-Enfants à partir de 8 ans par Isabelle FILLON, musicienne-intervenante
Un moment autour des percussions corporelles, avec du rythme, du son, un peu de voix, des vires langues, des musiques, des chansons et des rythmiques venues de France et du Brésil. Prenez des chaussures confortables et venez taper des pieds et des mains !
20h30: Atelier participatif, World Café sur le thème «Parler ensemble» Soirée de co-création par une approche originale ! Adultes et Ados bienvenus animée par l’association La Sauterelle Arthritique
à La Vie est Belle, 33 rue Denis Epitalon
lavieestbelle
MERCREDI 11 NOVEMBRE
20h-22h : Conférence, « Jouer avec les enfants ? Pourquoi faire ? Comment jouer et à quels jeux ?» par Claire MARSOT de l’Atelier des Émotions, formée à l’école d’Isabelle FILLIOZAT. Adultes
JEUDI 12 NOVEMBRE
14h-15h30 : Rencontre avec des parents de l’association Au Gré du Vent pratiquant l’Instruction En Famille.
16h-18h : Atelier, « Yoga pour enfant » De 3 à 5 ans avec les parents
par Danièle COTRAIT, professeur de yoga pour enfant.
Découverte du yoga en histoire avec l’étoile de mer, l’écoute d’un conte traditionnel, du chant pour la respiration… + Échanges.
VENDREDI 13 NOVEMBRE
18h-19H30 : Atelier, « Découvrir le Mouvement Sensoriel »
Adultes et enfants à partir de 8 ans par Valérie COLOMBET Praticienne en Somato-Psychopédagogie. Il ne s’agit pas de bouger mais de sentir l’effet du mouvement dans le corps réalisé avec une extrême lenteur. Explorer l’espace, communiquer, créer, s’exprimer ensemble par la sensorialité du geste.
20h-22h : Conférence « Mieux communiquer pour mieux vivre ensemble » par Cedill’Association Adultes et Atelier Parents-Enfants proposé le lendemain 13h30 pour la mise en pratique (voir ci-dessous)Comment passer du réactionnel au relationnel ? Pour entretenir ou améliorer nos relations avec nos proches. Avec l’aide de la méthode ESPERE de J.SALOMÉ
SAMEDI 14 NOVEMBRE
10-12h : Atelier, « Danses créatives et rituels intergénérationnels »
Duo 1 Adulte – 1 Enfant de 6 à 12 ans par Béatrice PUPIER, danseuse.
Se retrouver ensemble pour jouer, s’exprimer, construire et déconstruire… avec comme seul moyen le corps et le geste simple, conscient, créatif et répétitif. Nous nous relierons à l’être dansant qui est en nous, aux autres, à ce qui nous entoure, à la nature. Partage, émotion et joie garantis. Tenue souple conseillée.
DIMANCHE 15 NOVEMBRE
au cinéma LE MÉLIÈS (billet à prendre sur place au tarif ordinaire)
10h30 : Ciné-Débat, ALPHABET, (durée 1h50 + débat ensuite)
Documentaire réalisé par E.WAGENHOFER pour Adultes
Après We Feed The World et Let’s Make Money, le réalisateur autrichien achève sa « trilogie de l’épuisement ». Mettant tout d’abord en évidence l’échec des systèmes basés sur la compétition et le culte de la performance, Alphabet s’ouvre sur différentes attitudes éducatives, attentives au développement de la créativité et de l’imagination de l’enfant.

8 réflexions au sujet de « Programme des Journées des Éducations Heureuses, du 11 au 15 novembre »

  1. Bonjour,
    Il ne m’est pas possible d’assister à ces rencontres, hélas. Est-il possible de se procurer des documents écrits oraux vidéos de certaines interventions ?
    Merci

  2. sur le film: De très (trop?) nombreux problèmes sont évoqués.
    Si j’ai apprécié la dénonciation des méthodes de (dé)formations mises en place par le patronat pour sa propre pérennité, je n’ai pas compris qu’elle était la responsabilité de « l’école » en la matière bien que je déplore qu’elle ait tendance à abandonner son objectif premier -former des citoyens- pour celui plus conforme aux souhaits dudit patronat – former des consommateurs béats et des employés dociles et malléables-
    La dénonciation de la course au diplôme et à la performance, au détriment du bien-être des enfants et des adolescents est aussi tout à fait pertinente… En revanche j’aurais bien voulu savoir quelle était le contenu du « test » qu’on a fait passer à un

    1. Un film est un film… forcément partisan, surtout quand on connait Wagenhofer ! le test en question se trouve sur internet (ou des équivalents) mais l’expérience porte sur les MEMES enfants à 2, 8 et 15 ans, les adultes ne sont là que pour confirmer la baisse..
      L’école a à voir avec ça par le fait qu’elle valorise (exige?) UNE seule réponse considérée comme bonne, UNE seule démarche au lieu de valoriser la diversité…

  3. (suite) panel comprenant aussi bien des petits enfants (qui obtiennent à 98% l’appréciation « génial ») qu’à des adultes (qui n’obtiennent la même ambiguë appréciation qu’à … 2% [!]). Si on admet la validité d’un tel procédé, en quoi l’enseignement traditionnel serait, seul,responsable de cet état de fait? Quid de l’éducation parentale,par exemple?
    Il y aurait sans doute beaucoup d’autres choses à dire sur ce documentaire foisonnant et militant qui présente toutes les caractéristiques positives et négatives de liées à ce genre cinématographique.

  4. (suite) Mais reste la principale remarque que je crois devoir faire suite au débat : il a été très peu question du film. Pour l’essentiel, des personnes ont dit tout le bien qu’elles pensaient du fait d’avoir « retiré » leur enfant de l’école que ce « retrait » date de plusieurs années ou d’une… semaine. Cette manière de faire m’inspire de nombreuses réflexions:
    1 – Qui peut se permettre cette démarche sinon de personnes cultivées et compétentes qui ont acquis ces compétences…. à l’école!
    2 – Que fera-t-on des millions de « pédagos » si toute la population adopte cette démarche? Les personnes qui ont décidé de la mettre en oeuvre ne vont-elles pas
    « s’autolicencier »?

    1. Notre choix de format d’animation visait justement à minimiser la monopolisation de la parole par des gens très sur d’eux… Qui en ont peut-être été frustrés au point de venir ensuite l’écrire… Ceci afin de permettre à chacun de se dire d’abord à soi-même puis à un petit groupe ses ressentis et réactions… Nous pensons que c’est plus efficace pour permettre à tous d’avancer ! C’est subjectif mais assumé…

      Concernant l’instruction en famille, je connais des familles peu cultivées qui font ce choix et mettent en place les moyens pour l’assumer, provoquant un vrai apprentissage familial… Chacun est libre de ses choix… Ou pas d’ailleurs car quel choix scolaire existe-t-il aujourd’hui dans l’école publique???
      A titre personnel, l’école m’a appris beaucoup de choses… sauf savoir ce que j’aime faire et le faire ! Pas la droite ligne vers le bonheur !

      Honnetement, l’argument du licenciement des pédagos me fait sourire. Qu’en fera-t-on vraiment??? Ils trouveraient, non??? Et nul doute que le jour où TOUTES les familles feront le choix d’assumer l’instruction de leurs enfants n’arrivera pas de sitôt. Bien trop de responsabilités… les pédagos pourraient devenir des accompagnants de savoir comme cela existe déjà , voir notre conférence sur l’école du 3eme type… Et eput- être cela raménerait-il des enfants à l’école, qui sait??

  5. (suite)
    3 – certains parents essaient de détourner la carte scolaire pour que leurs enfants se retrouvent en » bonne compagnie ». Que dire des personnes qui les retirent de l’école sinon qu’à des arguments parfaitement recevables (mais discutables) dont elles ont fait état au cours du débat, s’ajoute la volonté de ne pas mélanger leurs enfants au « tout-venant » qu’on trouve dans nos écoles publiques.
    4 – Ces personnes seraient sans doute mieux inspirées de participer en tant que collègues engagés et militants ou parents d’élèves à l’amélioration de l’école qui, en effet, est de moins en moins adaptée à la vie future de nos enfants. MERCI …

    1. 3- vous avez une image préconçue des familles pratiquant l’IEF, vous ne les connaissez pas mais semblez en avoir fort peur…

      4- Ils le font souvent… Mais cela n’aide pas leurs propres enfants à être heureux à l’école !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *